INFORMATION RENTRÉE 2020/21

Informations et FAQ

Menu Top

Créer sa boîte pendant ses études

Dorian Janvier et Léo Fredon ont lancé Ardolé, une marque de cosmétiques DIY. Issus de la première cohorte du MiM Global Economic Transformation & Technology, ils nous racontent leur parcours.

Résultats concours 2020

Consultez

Written on 01 juil 2020.


 

Quels sont vos parcours ?

Dorian : Après deux années en classe préparatoire scientifique MPSI-MP, je ressentais le besoin de découvrir de nouvelles matières plus orientées “business” comme la finance et le marketing. J’ai donc décidé d’intégrer l’EDHEC sur concours d’entrée en Pré-Master et j’ai ensuite rejoint le MiM Global Economic Transformation & Technology. Lors de mon année de césure, j’ai effectué un premier stage dans le cabinet de conseil Fast-Up Partners, où j’ai travaillé pendant 7 mois sur l’expansion internationale d’une marque de cosmétique américaine, et sur l’amélioration de ses process logistiques. Ce fut une incroyable expérience entre Paris, Milan, et New-York. J’ai ensuite intégré le fonds de Private Equity Siparex lors de ma seconde partie de césure, où j’ai participé à l’accompagnement stratégique et opérationnel des entreprises du portefeuille, notamment sur des problématiques liées au digital.

Léo : Je suis originaire du Sud de la France et mon parcours académique a commencé à l’IUT Techniques de Commercialisation à Toulouse où j’ai découvert le domaine de la vente et du marketing. Avec l’ambition d’intégrer une grande école de commerce, j’ai intégré le double cursus licence Administration Économique et Sociale  - classe préparatoire ATS à Toulouse également. J’ai donc intégré l’EDHEC via le concours AST2 et ai choisi de rejoindre le programme GETT pour l’incroyable expérience internationale qu’il propose et pour en apprendre davantage sur l’entrepreneuriat. Professionnellement, j’ai débuté avec plusieurs stages en tant que commercial avant de rejoindre les entreprises Accor (ex. Accorhotels) et Chanel en tant que Business Analyst durant mon année de césure.

Vous avez créé une entreprise pendant votre dernière année du GETT en Californie. Pourriez-vous nous expliquer comment l'idée vous est venue ?

Dorian : Lors de mes stages précédents, j’ai eu l’occasion de découvrir de nombreuses industries et j’ai particulièrement apprécié le retail car cela impacte la vie des gens de manière tangible. J’ai aussi pu baigner dans l’univers des cosmétiques et j’ai rapidement identifié des aspects que je souhaitais faire évoluer, notamment au niveau de la transparence dans les cosmétiques et de leur impact sur l’environnement.

Léo : Notre spécialisation GETT nous permet de choisir un projet à présenter en tant qu’examen final de Master. La première semaine du programme GETT aux États-Unis se fait au sein de l’école 42 où l’on peut, bien sûr apprendre certaines bases de coding mais cela a été pour nous l’occasion de réfléchir au projet que nous allions mener à bien. Nos expériences respectives ainsi que la croissance du marché des cosmétiques à faire soi-même en France, nous a emmenés à entamer des recherches sur le marché américain. Ce que nous avons découvert nous a confortés dans l’idée de lancer une marque de cosmétique DIY. En effet, le manque de régulation permet à certaines marques de proposer des formulations aux compositions potentiellement dangereuses dans un manque de transparence totale. Nous avons donc saisi cette opportunité pour développer une solution transparente, simple, bonne pour la peau et pour la planète.

Pourriez-vous nous décrire cette activité ?

Dorian : Notre mission première est d’apporter de la transparence dans l’industrie des cosmétiques au travers de produits simples et efficaces. Le Do-It-Yourself est donc une formidable approche, car les consommateurs comprennent et contrôlent réellement ce qu’ils appliquent sur leur peau. Fabriquer ses propres cosmétiques permet donc de s’assurer d’utiliser des produits sains et aussi, parfaitement adaptés à son type de peau et à ses caractéristiques.

Léo : Cette vision se traduit par le premier produit de notre marque, un kit d’ingrédients naturels et bios permettant de réaliser sa propre crème hydratante en quelques minutes. Le consommateur répond à quelques questions nous permettant d’établir un diagnostic peau, et de lui proposer les ingrédients répondant aux besoins et aspirations de ce dernier en proportions exactes pour un process simplifié. Au fil du temps, avec les feedbacks et le nombre croissant de nos clients, nous avons été en mesure d’adapter la recette pour que notre produit soit toujours plus efficace et approprié.

Comment vous répartissez-vous les rôles ?

Dorian : Cela fait plusieurs années que nous vivons et travaillons ensemble. Nous sommes en parfaite entente pour monter cette start-up. Nous possédons chacun 50% de l’entreprise, et nous discutons toutes les décisions stratégiques ensemble. De mon côté, j’ai un profil très “doer” et rigoureux. J’ai donc pris le rôle de CEO, et je m’occupe principalement de la gestion des opérations logistiques et des finances.

Léo : Quant à moi, j’ai toujours été intéressé par la composition des produits et j’ai profité de cette opportunité pour suivre une formation approfondie et obtenir un diplôme de formulateur cosmétique. Je suis donc en charge du développement produit et également d’établir les aspects branding et image de la marque. Mon titre dans l’entreprise est celui de CMO.

En quoi le programme GETT vous a-t-il préparés à la création de cette activité ?

Dorian : Le programme GETT nous a permis d’acquérir les fondamentaux business pour lancer et gérer une entreprise, au travers de cours divers allant de la stratégie d’entreprise à la finance, en passant par le marketing, le design thinking et des cours de lancement de produit. L’année de césure est aussi une excellente opportunité pour réellement comprendre le fonctionnement d’une entreprise et se former sur le terrain.

Léo : Suivre les cours et vivre à Berkeley a été sans aucun doute un élément moteur dans notre décision d’entreprendre. L’état d’esprit entrepreneurial est omniprésent ici. Dans chaque cours, les enseignants nous parlent de nouvelles technologies ou bien de start-ups qui représentent l’économie de demain et nous poussent à réfléchir comme des entrepreneurs, ne pas hésiter à prendre des risques et à se lancer. Tout ici est fait pour que les étudiants qui le souhaitent puissent démarrer leurs projets et nous avons bénéficié d’un accompagnement incroyable de nos professeurs et aussi, d’organisations qui nous ont permis de développer notre projet.

Trois mots pour définir votre expérience GETT.

Dorian : Outside the box !

Léo : Just do it !

A voir également

- 06-08-2020
De quelle classe préparatoire êtes-vous issue ? J’ai fait mes deux années de classe...
Nouveau double-diplôme EDHEC & EURECOM : se former à l'internet des objets et au management
- 04-08-2020
L’EDHEC Business School et EURECOM, école d’ingénieurs spécialisée en sciences du...
Nouveau double diplôme EDHEC & MINES ParisTech : se former à la finance durable
- 27-07-2020
Faciliter la transition vers une économie à faible émission de carbone nécessite un...