Influenceur et étudiant, un profil gagnant

Théo Kimbaloula, Français, EDHEC 2019
Filière BM

One life, one journey

Pourquoi avoir choisi le Master EDHEC ?

Après une licence en économie à la Sorbonne, j’ai décidé de passer le concours AST2. J’avais travaillé pendant mes études en tant que chef de rang chez Lenôtre ce qui était un plus pour mon CV dans la perspective des admissions parallèles. J’étais pris dans cinq écoles de commerce ! J’ai choisi l’EDHEC pour la qualité de l’enseignement, le rayonnement international et bien sûr, le classement (Financial Times).

Quelles sont vos aspirations ?

Dès mon entrée à l’EDHEC, je me suis demandé comment faire pour me démarquer. Passionné par la mode et la communication, je postais des photos de moi avec les tenues que j’aimais sur Instagram. J’ai donc décidé de capitaliser sur cette facette de ma vie pour faire du personal branding et enrichir mon réseau.

Comment conjuguez-vous études et projets personnels ?

Je mène de front mes études en MSc in Marketing Management et mon travail d’influenceur. Je suis d’ailleurs plutôt content des résultats de mon premier semestre ! Je n’ai jamais envisagé d’arrêter mes études, car j’ai conscience que mon influence peut être éphémère. Qui sait si dans deux ans, Instagram sera encore the place to be !

Comment êtes-vous accompagné et préparé dans votre professionnalisation ?

En mai 2019, je vais effectuer un stage au sein de la rédaction de Pause, un magazine de mode masculine. J’ai fait mes premières armes dans un bureau digital et comme assistant e-RP (relations influenceurs et VIP) pour Christian Dior parfum, make-up et soins. Je compte bien poursuivre une carrière dans le luxe. Ces stages m’ont appris la rigueur et l’organisation tout comme la gestion de mon compte Instagram. Les cours me permettent de prendre du recul sur la pratique, d’avoir une vision globale, différente de celle que j’acquiers en tant qu’influenceur, d’être à l’aise dans mes prises de parole et surtout, de garder les pieds sur terre !