Concilier ses deux choix d’orientation

Camille Manguer, Française, EDHEC 2019
Filière BLM

One life, one journey

POURQUOI AVOIR CHOISI LE MASTER EDHEC ?

Intégrer la filière Business Law & Management  a été une évidence pour moi. Après mon bac scientifique, j’avais longuement hésité entre m’inscrire en classe préparatoire aux concours des grandes écoles de commerce ou entrer directement en faculté de droit. Grâce à la filière BLM, j’ai pu concilier ces deux choix d’orientation au sein d’un programme innovant pédagogiquement car alliant la force de deux établissements : l’EDHEC et la Faculté Libre de Droit de l’Université Catholique de Lille.

comment se déroule la filière BLM ?

Il n’est pas étonnant que cette filière ait remporté le Grand Prix de l’Innovation et de la Performance organisé par la région Hauts-de-France dans la catégorie de l'Établissement de Formation en Droit ! C’est en effet un des seuls parcours en France prévoyant des horaires aménagés entre l’école de commerce et la faculté de droit et dispensant un diplôme Grande École et un Master 2 en Droit des affaires à l’issue des trois ans. Outre la pédagogie inversée impliquant directement les étudiants pendant les cours, des professionnels avocats, des juristes et des managers d’entreprises interviennent pendant les modules. Par ailleurs, les cours sont dispensés en grande partie en anglais. Enfin, un des atouts majeurs de cette filière est la possibilité de mettre à profit un réseau des Alumni qui ne cesse de grandir !

COMMENT ÊTES-VOUS ACCOMPAGNÉe ET PRÉPARÉe DANS VOTRE PROFESSIONNALISATION ?

Ce double diplôme est une véritable valeur ajoutée sur le marché du travail, car il est très prisé par les professionnels du monde juridique et plus généralement par le monde de l’entreprise. Durant mon année de césure, cette réputation m’a permis de réaliser un stage en département contentieux d’un grand cabinet d’affaires parisien ainsi qu’un stage en droit des affaires à Singapour. Me destinant à une carrière d’avocat, ce parcours m’apporte une vision internationale et orientée « business » de chaque problématique juridique que je serai amenée à aborder dans ma vie professionnelle, et ce, d’autant plus grâce à la dernière année qui est un LL.M.