Une énergie positive au service de la diversité et de l’inclusion

Concours 2022

Inscriptions AST2 & Pré-Master ouvertes !

Postuler

Written on 01 déc 2021.


 

Hager Jemel-Fornetty, directrice du Pré-Master de l’EDHEC nous livre sa vision de cette année charnière pour les étudiants et répond à quelques questions sur son parcours scolaire et professionnel.

 

Vous avez fait un Master en Management avant de vous engager dans une thèse de doctorat. Quelle étudiante étiez-vous ?

Après un premier semestre de première année où j’avais éprouvé des difficultés à m’adapter au rythme et à l’autonomie que nécessitent des études supérieures, je me suis révélée être une bonne étudiante, curieuse, capable aussi d’aider les autres. J’ai aussi eu la chance d’avoir un cercle amical qui m‘a permis d’avoir une vie estudiantine très épanouie.

 

Quelle était votre matière préférée ? 

Il y en avait trois ! Le droit, l’économie et la théorie des organisations. J’aimais le droit pour sa logique, le développement d’argumentation, son aspect applicable et utile. Cette matière a contribué à faire de moi une citoyenne éclairée. Comme j’avais passé un bac scientifique, je n’avais pas étudié l’économie au lycée. Là encore, c’est une matière qui permet de comprendre et d’analyser des phénomènes importants comme la formation des prix, l’épargne, les politiques publiques, ou encore le lien entre plusieurs facteurs comme la consommation, l’investissement et la croissance. La théorie des organisations m’a permis de découvrir la théorisation des interactions humaines, des rapports des individus au groupe et à l’organisation. L’ensemble de ces matières m’ouvraient une nouvelle fenêtre sur le monde de l’entreprise. 

 

Pourquoi avoir choisi l’enseignement ?

A la fin de mon Master, je voulais occuper un poste à l’international dans une multinationale. C’est mon père, chef d’entreprise, qui m’a poussé à prendre mon temps, à poursuivre un doctorat. Il était fasciné par la recherche, l’acquisition et l’approfondissement des connaissances. Ma mère m’avait toujours poussé à faire des études pour trouver ma place dans le monde, être respectée, autonome et libre. Je les ai écoutés et me suis épanouie dans cette poursuite d’études. Pendant ma thèse qui portait sur la performance sociétale des entreprises, j’ai enseigné à l’EDHEC à mi-temps.   

 

Vous êtes directrice du Pré-Master à l’EDHEC depuis 2017. Quels sont les principaux changements que vous avez apportés à votre arrivée ? 

La première mesure que j’ai prise a été de faire évoluer la structure du Pré-Master en le découpant en 4 périodes de 7 à 8 semaines afin que les étudiants ne décrochent pas, que leurs apprentissages suivent un rythme régulier. Avec les collègues, nous avons repensé l’organisation des cours afin qu’ils acquièrent rapidement les outils et connaissances qui vont structurer leur parcours PGE. Nous avons également voulu rendre le cursus plus concret avec des séminaires thématiques, des rencontres avec des diplômés, des interactions avec les entreprises et les entrepreneurs. Il est aussi important à mes yeux de faire évoluer le programme en fonction des retours que nous font les étudiants. C’est pourquoi j’échange beaucoup avec eux.             

 

Vous dirigez le Centre de recherche sur la diversité et l’inclusion. Pourriez-vous nous parler de ce centre ?

Ce centre est né d’un constat d’évolution lente des retombées des politiques de diversité et d’une volonté de contribuer à rendre les organisations plus inclusives. Les questions de l’égalité des genres, de la diversité, du respect de l’autre et des différences sont encore insuffisamment prises en compte dans les organisations et la société. Ce constat frustrant nous a poussé à agir et transformer cette insatisfaction en énergie positive. Le Centre produit de la recherche à impact, utile à notre société. Le Centre développe de plus en plus d’actions vers les étudiants, futurs managers et entrepreneurs qu’il faut sensibiliser très tôt à l’inclusion, à l’égalité des chances, aux violences sexistes et sexuelles. Les étudiants sont le levier du changement. Nous leur proposons également lorsque c’est possible de participer à des événements et à des projets de recherche sur ces thèmes.      

 

 

 

Comme les sujets de la diversité et de l’inclusion sont-ils abordés auprès des étudiants ? 

En Pré-Master, nous organisons un séminaire qui s’appelle le Tremplin de la Diversité et Inclusion au sein du cours « Comportement organisationnel » durant lequel les étudiants travaillent sur des cas pratiques liés à la diversité, à la rupture de l’égalité des chances… Ils assistent également régulièrement à des conférences sur ces thèmes. Il y a également un cours sur le management de la diversité et de l’inclusion en Master 2 que nous préparons pour le prochain semestre. Ces questions sont également abordées dans les cours de Leadership et de management des ressources humaines.

Nous avons travaillé sur une innovation pédagogique au sujet des violences sexistes et sexuelles (VSS). Nous avons créé un groupe de travail incluant des étudiants, des Alumni et de spécialistes de notre écosystème afin de concevoir un outil adapté à la vie étudiante. Notre réflexion a débouché sur la création d’un atelier basé sur un jeu de cartes et d’un cours en ligne pour sensibiliser et former les étudiants aux VSS. Après un test du prototype en juillet 2021, nous avons déployé des ateliers de sensibilisation auprès de tous les étudiants Pré-Master dès le second jour de la rentrée, et des BBA courant octobre.

 

Une citation qui vous ressemble. 

« L'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde. » Nelson Mandela

 

Un livre que vous conseillerez aux étudiants de lire avant d’intégrer l’EDHEC ?

Je leur conseillerai de lire Sapiens : Une brève histoire de l’humanité de Yuval Noah Hariri qui retrace l’histoire de l’humanité en questionnant plusieurs institutions et concepts qui sont pour beaucoup immuables et intouchables comme la nation, la religion, la croissance ou les droits humains. Il replace des enjeux très actuels comme l’égalité, la diversité ou l’écologie dans le parcours et l’évolution de notre espèce. Il fait pour moi partie de ces livres nécessaires pour reconsidérer les certitudes, prendre conscience des faces lumineuses et sombres de l’espèce humaine et adopter une attitude humble, coopérative et responsable.

 

A voir également

PGE de l’EDHEC : « J’ai été séduit par la richesse associative, la qualité des infrastructures et l’excellence »
- 12-01-2022
Angelo Balestra a intégré le Programme Grande École de l’EDHEC à la rentrée 2021. Issu...
Apprentissage à l'EDHEC: un cursus qui démarque
- 05-01-2022
Amina Zineddine a suivi le parcours Apprentissage. Elle partage son expérience du...
Partenariat avec l’ESJ de Lille : un nouveau double diplôme pour les étudiants du PGE
- 17-12-2021
Les étudiants de la filière Business Management du PGE de l’EDHEC issus de classes...
Universum 2021 récompense l’EDHEC pour la qualité de son expérience étudiante
- 17-12-2021
L’EDHEC reçoit trois certificats de reconnaissance de l'expérience étudiante ...