Menu Top

Un graduate programme chez Orange après un double diplôme

Thomas Blanc avait opté pour le double diplôme EDHEC/Centrale Lille. En graduate programme chez Orange, il nous parle du parcours qui l’a conduit à un poste de Responsable Environnement.

NOUVEAU !

Brochure 2022 disponible

En savoir +

 

Written on 15 déc 2020.


 

Vous avez terminé votre double diplôme EDHEC/Centrale Lille en 2015. Quels sont les faits qui ont marqué votre passage à l’EDHEC ?

J’y ai passé un an dans le cadre du double diplôme. Un an où j’ai découvert la richesse de la vie associative. J’étais au sein de l’équipe en charge du recrutement des participants à Raid EDHEC. En dernière année, j’ai pu partir en échange à l’A&M University au Texas, puis j’ai effectué un stage de fin d’études.

L’école m’a donné le goût de la vie associative. D’ailleurs, j’ai fondé une association dans le domaine culturel et musical. Je suis également bénévole dans des associations qui ont une dimension d'inclusion sociale.

Vous aviez choisi le double diplôme, quel impact pour votre carrière ?

J'avais du mal à me projeter sur un métier purement d’ingénieur. J'avais envie de découvrir des aspects marketing, réflexion stratégique, communication, business en plus de la rigueur scientifique apportée par le cursus à Centrale Lille. Dans les métiers que j’ai exercés à Orange au sein du Graduate Programme, toutes ces dimensions m’ont été utiles.

Parlez-nous du Graduate Programme d’Orange.

Il dure cinq ans. L’idée de changer de poste était une dimension qui m’intéressait. Pour mon premier poste, j’étais au cœur du business d’Orange, puisque j’encadrais des équipes de techniciens qui interviennent chez les clients. Ce poste requèrait des compétences techniques et de management. Je suis resté un an à ce poste avant de basculer sur un poste en direction informatique. Je pilotais un projet qui visait à accélérer la transformation digitale en interne. Les compétences acquises pendant mon double diplôme prenaient tout leur sens. Je suis resté à ce poste deux ans. Après trois ans à Orange, je connaissais bien le cœur du métier. Je voulais que mon poste suivant corresponde à mes convictions personnelles. Je me suis rapproché du service des ressources humaines. Je voulais explorer un poste avec un impact sociétal et environnemental. Pendant un an, j’ai fait l’expérience d’une start-up, nommée « Le Vote », dans le cadre du programme d’intrapreneuriat du groupe. Le Vote a pour but de favoriser le développement du vote en ligne dans les collectivités. J’en étais responsable du développement commercial. C’est une vraie expérience alternative. Ensuite, j’ai changé radicalement d’orientation. Depuis janvier 2020, je suis responsable Environnement pour les bâtiments d’Orange situés en Ile-de-France. Mon objectif est de mettre en pratique les exigences de la norme ISO 14001. Cette norme implique le respect d’un certain nombre de recommandations avec pour objectif de diminuer l'impact de l'entreprise sur l'environnement d’un point de vue gestion des déchets et consommation énergétique. Les thématiques liées à l’environnement prennent de l’ampleur et correspondent également aux attentes des consommateurs. Cela touche aussi à l’économie circulaire. Par exemple, Orange propose aux consommateurs de ramener en boutiques les téléphones qu’ils n’utilisent plus afin de les recycler. On estime à 100 M le nombre de portables qui restent dans les tiroirs. Aujourd’hui, l’impact environnemental est au cœur du business. L’objectif d’Orange est d’atteindre la neutralité carbone en 2040.

Quels conseils carrière donneriez-vous à de jeunes diplômés ?

Je leur conseillerai de ne pas s’enfermer dans une branche particulière. Je suis depuis cinq ans dans les télécommunications, mais j’ai eu l’opportunité de changer de postes, ce qui est très enrichissant. J’occupe un poste qui est en accord avec mes valeurs. Je crois que c’est une dimension importante. J’ai pu communiquer sur mes valeurs et mon intérêt pour le RSE. Quand un poste s’est libéré, les RH sont venues me chercher et j’ai été formé en interne pour monter en compétences. J’ai aussi la chance d’avoir pu mettre en place un partenariat avec l’association Vendredi, qui me permet de mener des actions de bénévolat un jour par semaine. Bien sûr, il y a des avantages et des inconvénients à travailler dans des grands groupes mais en l’occurrence, Orange m’a donné les clés pour piloter mon parcours.

 

 

A voir également

Recruté par Amazon, engagé auprès de l’Unicef
- 17-09-2021
Edwin Nguyen a terminé le PGE de l’EDHEC en 2020. Il avait choisi le MSc in Data...
LE PROGRAMME GRANDE ECOLE DE L’EDHEC INTÈGRE LE TOP 10 MONDIAL DU CLASSEMENT FT MASTERS IN MANAGEMENT 2021
- 13-09-2021
L’EDHEC Business School entre dans le Top 10 mondial des meilleurs Masters in...
Étudier et entreprendre : les opportunités offertes par le PGE de l’EDHEC
- 07-09-2021
Comment se concrétise l’entrepreneuriat au sein du PGE de l’EDHEC ? L’EDHEC entend...
Rentrée 2021 : L'EDHEC renforce son engagement contre les violences sexistes et sexuelles
- 31-08-2021
A l'occasion de la rentrée de ses étudiants en première année, l'EDHEC a fait le choix...