Menu Top

Se préparer aux métiers du droit

Nina Dianteill, EDHEC-2023 est aussi investie dans ses études de droit et de commerce que dans la vie associative de l’école. Elle nous raconte son parcours.

Nouveau classement :

4e Grande Ecole en France !

En savoir +

Written on 19 aoû 2020.


 

QUEL EST VOTRE PARCOURS AVANT l’EDHEC ?

J’ai intégré l’EDHEC après deux ans de classe préparatoire ECE à Paris.

POURQUOI AVOIR CHOISI L’EDHEC ?

L’EDHEC m’a attirée pour l’excellence de ses enseignements et la spécialisation en droit qu’elle propose à certains étudiants grâce à la formation Business Law & Management que j’ai la chance de pouvoir suivre. La vie associative dynamique de l’EDHEC me plaît aussi beaucoup : elle crée une cohésion entre les élèves en plus de leur permettre de s’investir dans un projet à un niveau quasi-professionnel.

POURQUOI AVOIR OPTÉ POUR CE DOUBLE DIPLÔME ?

Le double diplôme BLM propose un niveau élevé de qualification : dès la fin de la première année, les étudiants ont une licence de droit des affaires et une licence de management. Le double diplôme à la sortie de l’EDHEC est extrêmement valorisé sur le marché du travail. Nous disposons alors d’un Master Laws and Management (LL.M.) de l’EDHEC, et d’un Master en droit des affaires de l’Université catholique de Lille. Les étudiants peuvent travailler comme avocat dans un grand cabinet juridique ou bien comme juriste d’entreprise. J’ai choisi ce double diplôme car j’aime l’argumentation et le raisonnement logique, et le droit conjugue ces deux exercices de manière intéressante. Je peux donc associer un cursus en management et développer mes qualités relationnelles tout en acquérant des compétences très utiles en droit des affaires.

COMMENT S’ORGANISE LE CURSUS ?

La classe est composée pour moitié d’étudiants venant de classe préparatoire et pour l’autre moitié d’étudiants ayant une licence 2 de droit. Les étudiants issus d’une classe préparatoire, ce qui est mon cas, ont commencé leur scolarité en BLM par une mise à niveau de 6 semaines en droit. Pendant cette période, les étudiants diplômés de licence 2 en droit suivent des cours de langues, de mathématiques et d’économie à l’EDHEC. Il existe une bonne coordination des cours de droit des affaires avec ceux de management. Nous avons deux jours par semaine des cours à l’Université catholique de Lille et trois jours par semaine des cours sur le campus de l’EDHEC. La combinaison des deux spécialités est réfléchie, et les cours des deux spécialités adaptées. Du côté de l’Université catholique de Lille, les cours sont axés sur la pratique du droit, et du côté de l’EDHEC, certaines matières sont plus développées en raison de notre spécialité.

ÊTES-VOUS ENGAGÉE DANS LA VIE ASSOCIATIVE ? SUR QUELLES MISSIONS ? QUELS SONT LES APPORTS AU PLAN PERSONNEL ET PROFESSIONNEL ?

Je m’investis beaucoup dans l’association Prix de court, qui organise le Festival du cinéma européen de Lille. Il s’agit d’un Festival de court-métrage annuel organisé de A à Z par des étudiants de l’EDHEC, de la sélection des films à la réalisation logistique du Festival. Chaque année, nous recevons plus de 5000 courts métrages. Les courts métrages primés sont ensuite régulièrement sélectionnés dans de grands Festivals comme le Festival de Cannes ou les Césars. Je fais partie du pôle Relations Grand Public de l’association, qui s’occupe de faire découvrir le court-métrage et le cinéma à un public qui n’y est pas habitué : nous intervenons dans des prisons, des hôpitaux et des écoles. Cette expérience m’a appris à travailler avec les autres étudiants sur un projet commun de long terme et à trouver des solutions créatives à des problèmes concrets.

 

QUELS CONSEILS DONNERIEZ-VOUS À DES ÉTUDIANTS DÉSIREUX D’INTÉGRER LA BLM ?

Ma première recommandation est de soigner sa lettre de motivation. Il s’agit d’un critère important de sélection. Renseignez-vous sur les métiers du droit, qui sont extrêmement variés, et auxquels la BLM permet d’accéder. Cela vous permettra d’avoir une vision plus précise des débouchés du diplôme et donc d’être précis dans la lettre de motivation. Enfin, votre choix n’est pas irréversible. Vous pouvez quitter le cursus dans les premiers mois de la scolarité ou en fin de première année. Pour ma part, je continue dans ce cursus l'année prochaine.

 

Profil: 

A voir également

De la filière GETT au lancement d’un concept food novateur
- 27-11-2020
Quand vous avez opté pour la filière Global Economic Transformation & Technology,...
L’EDHEC 4ème Grande Ecole selon Le Figaro
- 24-11-2020
Le classement du Figaro Etudiant vient de paraître et positionne l’EDHEC...
Le programme Grande École, ouvrir le champ des possibles
- 19-11-2020
Quel a été votre parcours avant l’EDHEC ? J’ai intégré l’EDHEC et le Programme Grande...
Le secteur culturel en ligne de mire
- 17-11-2020
Quel est votre parcours avant l’EDHEC ? Après une prépa’ littéraire A/L avec une...