PGE de l’EDHEC : « J’ai été séduit par la richesse associative, la qualité des infrastructures et l’excellence »

Concours 2022

Inscriptions AST2 & Pré-Master ouvertes !

Postuler

Written on 12 jan 2022.


 

Angelo Balestra a intégré le Programme Grande École de l’EDHEC à la rentrée 2021. Issu d’une classe préparatoire ECS, Angelo revient sur ses premiers mois au sein de l'école.

 

Vous avez intégré le Programme Grande École (PGE) de l‘EDHEC en 2021. De quelle classe préparatoire êtes-vous issu ?

Je suis issu d’une classe préparatoire ECS du lycée Sainte Geneviève à Versailles.

 

Pourquoi l’EDHEC ? 

Ma deuxième année a été déterminante dans la construction de la hiérarchie des écoles que je visais, et je savais déjà que l’EDHEC était une école qui m’intéressait. Après avoir pris connaissance de mes admissibilités, et après avoir passé mes oraux pour les autres écoles, ma journée à l’EDHEC, le campus, les rencontres avec les admisseurs, m’ont conforté dans l’idée que c’était cette école que je souhaitais intégrer.

J’ai été séduit par la richesse associative, la qualité des infrastructures et bien sûr, l’excellence à laquelle se tient l’EDHEC.

 

Quels objectifs poursuivez-vous en intégrant une grande école de commerce ?

J’ai toujours été enthousiasmé par l’échange, la rencontre, et je sais que ces deux éléments sont essentiels dans une grande école de commerce. Avant de rejoindre une classe préparatoire pour espérer ensuite être admis dans une grande école de commerce, les secteurs du marketing et de la communication m’attiraient déjà.

En intégrant une grande école de commerce, j’ai la chance de bénéficier d’une qualité d’enseignement supérieure. J'ai l’opportunité de réaliser des stages en entreprise et/ou des voyages à l’étranger pour pouvoir enrichir mon parcours, et me permettre de trouver la profession qui me convient.

Réussir à trouver ce qui m’épanouit le plus tout en engrangeant de l’expérience, serait ce qui résumerait les objectifs que je poursuis en intégrant une grande école de commerce.

 

Le slogan de l’EDHEC est make an impact. Vous reconnaissez-vous dans ce slogan ?   

Lorsque j’entends ce slogan, ce qui me vient à l’esprit est l’idée qu’une action individuelle, menée dans un objectif de faire le bien, peut entraîner un autre individu à en mener une également, permettant ainsi par effet « boule de neige », d'avoir un réel impact. C’est un principe auquel j’essaie de me tenir dans ma vie de tous les jours, dans mes échanges avec les autres, dans les travaux que je mène… L’empathie est la valeur humaine à laquelle je tiens le plus, et je suis convaincu que lorsque l’on diffuse le bien, il continue de se diffuser. Bien que mon impact soit à petite échelle aujourd’hui (notamment environnemental), j’espère pouvoir faire prospérer ce slogan dans les entreprises que j’intégrerai.

 

Vous êtes en Pré-Master. Quels aspects du programme vous plaisent le plus ? Sont les challengeants ?   

Les aspects du programme qui me plaisent le plus sont en même temps les plus challengeants pour moi. D’un côté, la diversité des cours et le fait qu’ils se détachent radicalement des enseignements académiques que j’ai pu recevoir sont deux aspects qui me plaisent beaucoup. Je découvre de nouveaux sujets, plus concrets, plus concrets, proches de ce que je vais pouvoir rencontrer dans ma future vie professionnelle et sans doute dans un stage de fin d’année. D’un autre côté, ce condensé de nouveautés est challengeant, car il s’agit d’assimiler dans un laps de temps plutôt court des concepts originaux, des nouvelles méthodes, et des réflexions différentes.

 

Cette année, les étudiants du Pré-Master ont participé à un Innovation sprint à la rentrée. De quoi s’agissait-il ? Sur quel projet avez-vous travaillé ?

L’innovation sprint était une expérience créative au cours de laquelle nous devions travailler en équipe sur des problématiques d’entreprise, explorer leurs besoins et ceux de leurs différents acteurs et concevoir/tester nos idées d’entreprise. Mon groupe devait trouver un moyen de disrupter les paris hippiques pour l’entreprise PMU. Nous avions donc élaboré une application qui transformait le pari en un jeu mobile plus interactif et plus compréhensible. 

 

Quel est le cours que vous avez préféré jusqu’à présent ? Pourquoi ? 

Les cours de Data Analysis ont été mes préférés jusqu’à présent, car ils se rapprochaient de certaines notions mathématiques que j’ai pu manipuler en classe préparatoire. Par ailleurs, le cours était dispensé en anglais et c’était la première fois que j’avais une matière enseignée en anglais autre qu’un cours de langue.

 

Vous ferez votre premier stage à la fin de votre année de Pré-Master. Quels secteur et poste visez-vous ? 

Rien n’est encore fixé dans mon esprit, particulièrement pour le poste que je vise, mais je sais que les secteurs de la communication et du marketing dans le domaine de la mode ou de la musique m’intéressent beaucoup.

 

À quelle association appartenez-vous ? Quel est votre rôle ?

J’appartiens à l’association ECDC, qui vise à promouvoir la culture urbaine au sein de l’EDHEC et de la métropole lilloise. Je suis chargé d’événementiel au sein de l’association au même titre que huit autres camarades de première année. Je m’occupe de tout ce qui touche au démarchage d’artistes, d’intervenants, et je participe à la conception/révision des événements. Mais notre travail au sein du pôle événementiel ne se résume pas qu’à ça, car nous sommes constamment en lien avec les autres pôles de l’association.

 

Quels conseils donneriez-vous aux élèves de classes préparatoires qui devront choisir quelle école intégrer en 2022 ? 

De ne pas se fier uniquement aux classements et statistiques que l’on trouve sur Internet, car même si cela a une grande importance, j’ai trouvé que lors de mon parcours en classe préparatoire on ne mettait pas assez en avant l’aspect de la réflexion personnelle qu’un élève peut avoir sur l’école qu’il souhaite intégrer. Il faut qu’ils arrivent vraiment à se projeter dans l’école qui leur donne envie, car selon moi cela permet de s’épanouir davantage, et de moins se poser de questions une fois arrivé dans ce monde nouveau de la vie d’école.

 

 

A voir également

PGE de l’EDHEC : « J’ai été séduit par la richesse associative, la qualité des infrastructures et l’excellence »
- 12-01-2022
Angelo Balestra a intégré le Programme Grande École de l’EDHEC à la rentrée 2021. Issu...
Apprentissage à l'EDHEC: un cursus qui démarque
- 05-01-2022
Amina Zineddine a suivi le parcours Apprentissage. Elle partage son expérience du...
Partenariat avec l’ESJ de Lille : un nouveau double diplôme pour les étudiants du PGE
- 17-12-2021
Les étudiants de la filière Business Management du PGE de l’EDHEC issus de classes...
Universum 2021 récompense l’EDHEC pour la qualité de son expérience étudiante
- 17-12-2021
L’EDHEC reçoit trois certificats de reconnaissance de l'expérience étudiante ...