Menu Top

Music’All : un projet artistique, social et solidaire

Fatma Gaaied, étudiante du PGE préside Music’All, une des 55 associations de l’EDHEC Business School. Elle nous parle de son expérience associative.

#4

Classement Sigem 2021

En savoir +

 

Written on 11 juin 2021.


 

De quelle classe préparatoire êtes-vous issue ? Pourquoi l’EDHEC ?

J’ai effectué mes deux années de classe préparatoire voie ECS au Lycée Janson de Sailly. J’ai choisi l’EDHEC pour trois principales raisons. Tout d’abord, l’EDHEC m’a attirée par la qualité de sa formation ainsi que sa proximité avec les grands groupe (LVMH, Kering, etc.). En effet, j’aspire à travailler plus tard dans le marketing dans le domaine de la mode et du luxe. J’effectue d’ailleurs mon premier stage de césure chez Louis Vuitton dans le département du marketing. J’ai choisi l’EDHEC également pour son rayonnement à l’international et la richesse de ses échanges. Enfin, c’est la force du tissu associatif qui m’a également séduite.

Vous êtes en Master 1. Quels sont les faits ou moments qui ont marqué votre parcours jusqu’ici ? 

Les recrutements associatifs en Pré-Master m’ont marquée parce que c’est un moment qui lance le début de la vie associative de l’EDHEC. C’est une période où l’on découvre la richesse et la diversité des projets associatifs. C’est aussi à ce moment-là qu’on rencontre de nombreux étudiants de notre promo et où on commence à se forger des amitiés.

Les autres moments qui ont marqué mon parcours sont liés au projet de Music’All.

Vous êtes présidente de Music’All. Pouvez-vous nous parler de cette association et de votre parcours jusqu’à sa présidence ? 

Music’All, c’est 71 étudiants passionnés qui viennent de toute la métropole lilloise et qui en 8 mois mettent le cœur à l’ouvrage pour monter de toute pièce une comédie musicale 100% originale et 100% étudiante. Tout est entièrement conçu par l’association (scénario, costumes et décors...) pour créer un spectacle unique à l’imaginaire incroyable. Music’All, c’est également une mission sociale et solidaire. En effet, des enfants atteints de déficience mentales de l’Institut Médico-Professionnel (IMPro) du Roitelet de Tourcoing participent au projet. Tout au long de l’année, nous accompagnons ces enfants pour les sensibiliser à l’art, au spectacle, et surtout, leur donner confiance en eux.

J’ai rejoint le pôle logistique de l’association en Pré-Master où j’ai eu l’occasion de travailler directement avec les ingénieurs sons et régisseurs des théâtres. Étant membre de ce pôle, j’ai pu être au contact des artistes comme des « staffeux » (ndlr : l’équipe organisatrice) et cela a renforcé mon envie de m’engager au sein de l’association. C’est pourquoi je me suis présentée au poste de présidente pour lequel j’ai eu la chance d’être élue. À travers ce rôle, j’ai eu plus de responsabilités et j’ai pu découvrir de nouvelles facettes de l’association. J’ai eu l’occasion de travailler directement avec les théâtres, l’IMPro du Roitelet, l’administration ainsi que l’équipe artistique de Music’All. Cette expérience a été très enrichissante et professionnalisante surtout dans ce contexte de crise sanitaire.  

Pourquoi avoir choisi cette association parmi les 55 qui composent le paysage associatif du PGE de l’EDHEC ?

J’ai tout de suite été touchée par les différentes facettes du projet de Music’All : artistique, sociale et solidaire. J’ai été impressionnée par l’ampleur du projet qui est d’une qualité semi-professionnelle. Évidemment, le travail avec les enfants m’a particulièrement émue. En plus de cela, Music’All se distingue des autres associations par le fait que ses membres ne sont pas tous issus de l’EDHEC. En effet, les artistes sont des étudiants issus de la métropole lilloise. J’ai pu rencontrer des profils très variés. Enfin, j’ai également été attirée par l’ambiance de l’association qui est très bienveillante et où chacun trouve sa place.

Comment se sont déroulées les actions de Music’All en cette année particulière, notamment la comédie musicale ?  

Le monde de la culture a beaucoup souffert avec la crise du COVID et cela a forcément eu un impact sur notre projet. Tout d’abord le Handi Day, un forum autour du handicap que nous organisons en collaboration avec d’autres associations et l’administration, n’a pas pu avoir lieu. Toutefois, nous avons réalisé de la communication sur nos réseaux sociaux autour du handicap.

Cette année, les conditions des répétitions étaient modifiées, d’autant plus qu’il y a eu un confinement. Les répétitions des chanteurs et danseurs étaient en ligne pendant le confinement.

Nous avons eu la chance d’effectuer nos huit week-ends de répétitions générales à l’EDHEC et de pouvoir construire notre spectacle dans le respect des gestes barrières.

Les théâtres n’ayant pas rouvert deux mois avant les dates des représentations prévues, nous avons fait le choix de basculer sur un format en ligne. Nous avons effectué une captation de notre comédie dans une salle privée et avons travaillé avec des vidéastes professionnels. Nous sommes très heureux d’avoir pu partager notre spectacle avec le public malgré le contexte. 

Parfois on entend dire que les associations de l’EDHEC sont sectaires. Qu’en pensez-vous ?    

L’esprit associatif à l’EDHEC est fort, et certains parlent de leurs associations comme de leur deuxième famille. Toutefois, cela ne nous empêche pas de vivre des expériences tous ensemble et d’avoir des amis hors de nos associations respectives. Les associations de l’EDHEC sont très soudées entre elles et sont dans le partage !

La vie associative de l’EDHEC est reconnue pour sa richesse. Quels autres mots vous viennent à l’esprit pour la caractériser ?

Les autres mots qui me viennent en tête pour caractériser la vie associative de l’EDHEC sont émotion, partage et rencontres. Je pense que quelle que soit l’association qu’on intègre, on en ressort grandi.

 

Spectacle 2020 

 

Photo : Hugo Ponte

A voir également

Un début de carrière chez Inverto, filiale du Boston ConsultIng Group
- 28-07-2021
Vous avez terminé le Programme Grande École (PGE) en 2021. Quels sont les faits qui ont...
Classement SIGEM 2021 : L’EDHEC confirme sa place de 4ème école de management en France
- 23-07-2021
Avec 7200 candidats, l’EDHEC a, cette année encore, été fortement plébiscitée par les...
PGE de l’EDHEC : une spécialisation progressive
- 21-07-2021
QUEL EST VOTRE PARCOURS AVANT L’EDHEC BUSINESS SCHOOL ? Je suis issue d’une prépa’ PSI...
PGE de l’EDHEC : l’accompagnement vers la création d’entreprise
- 15-07-2021
Vous venez de terminer le PGE de l’EDHEC, quels sont les faits qui ont marqué votre...