Menu Top

L’expertise et le prestige du double diplôme avec Sciences Po Lille

Nouvelle brochure 2023

En savoir plus

Written on 06 mai 2022.


 

Issu d’une classe préparatoire ECS, Théo Trapp a intégré l’EDHEC en 2020 et le double diplôme avec Sciences Po Lille en 2021. Il nous partage son expérience du double cursus.

 

Vous avez opté pour le double diplôme avec Sciences Po Lille. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de votre choix ?

J’ai choisi ce double diplôme, car j‘aspire à travailler dans le service public pour servir l’intérêt général, notre pays, la société au sens large. En nous permettant une double approche – public et privé-, ce cursus offre des passerelles vers des métiers qui font le lien entre le monde de l’entreprise et les administrations publiques, les cabinets de conseil spécialisés… Cela répond aussi à une demande du marché. Enfin, nous bénéficions de l’excellence des deux écoles et de leur prestige, ainsi que de leurs corps professoraux très compétents.

Les doubles diplômes, qu’il s’agisse de l’ESJ, de Centrale ou de Sciences Po sont de superbes opportunités d’acquérir des compétences recherchées par les recruteurs.

Comment s'organise le cursus ?

J’ai intégré le double diplôme en Master 1 après une phase de sélection sur dossier et oral de motivation. Les étudiants de ce double cursus sont d’office en cohorte Imp’Act. Cette année, nous avions cours à l’EDHEC le matin et à Sciences Po l’après-midi. En juillet, je partirai en stage pour six mois à Düsseldorf en tant qu’International Trade Advisor pour le secteur Technologies et Services au sein de Business France Export. Avant mon départ, je dois également rendre un rapport d’expertise. Il s’agit d’un audit réalisé pour répondre à la commande d’une entreprise ou d’un acteur public et à l’issue duquel je fais quelques recommandations. En 2023, je serai à temps plein sur le campus de Sciences Po. Le cursus se termine par un stage de fin d’études. J’espère pouvoir faire ce stage dans un cabinet de consulting spécialiste du secteur public et de l’IT. 

 

Quelle est selon vous la valeur ajoutée de ce double diplôme ?

La valeur ajoutée est évidente pour l’étudiant qui sait qu’il veut se diriger dans un domaine qui allie public et privé, car il bénéficiera d‘une formation de qualité en business management et en management des services publics.

 

Ce double cursus vous permet-il d’être engagé dans la vie associative ? 

Oui, il est possible de concilier les deux. Je suis même devenu Président de l’association que j’avais intégrée en Pré-Master : le Raid EDHEC. Nous avons organisé deux événements : un trail et un raid multisport qui ont réuni au total plus de 1000 concurrents. Notre dernier événement de l’année aura lieu dans les Alpes, fin mai.

 

Un conseil à celles et ceux qui envisagent de postuler à ce double cursus ?

Je leur conseillerai de ne pas négliger leur lettre de motivation, d’opter pour des électifs et des expériences professionnelles en lien avec le double diplôme dès le Pré-Master. J’ai par exemple suivi le cours Science Politiques et Entreprises et effectué mon stage dans une structure publique. Cela démontre que le projet est mûri. Et bien sûr, de bien se préparer à l’oral de motivation.       

A voir également

De la filière Business Law & Management au consulting spécialisé
- 28-07-2022
Adrien Veillepeau est un jeune diplômé de la filière Business Law & Management de l...
Le cinéma éco-responsable : trouver l’équilibre entre le beau et le durable
- 26-07-2022
Jimmy Cournil, étudiant du programme Grande École et ancien président ETNA EDHEC...
L’hybridation des compétences : des profils dont le monde a besoin
- 20-07-2022
Tristan-Pierre Maury enseigne l’économie dans le cadre du PGE de l’EDHEC. Il est...
L’entrepreneuriat, une formidable source d’apprentissage
- 12-07-2022
Raphaël Macquet et Amaury Lepel Coincet ont co-fondé Zeep. Amaury nous partage son...