Menu Top

Le secteur Luxe en ligne de mire

Nouvelle brochure 2023

En savoir plus

Written on 30 juin 2022.


 

Carolina Kuczkowski-Sobala a intégré le Programme Grande École en 2018. Elle est aujourd’hui Assistante Développement / Chef de Produit Junior Maroquinerie Femme chez Céline.

 

Quels objectifs poursuiviez-vous en intégrant une grande école de commerce ? Et plus particulièrement l’EDHEC ?

J’ai toujours su que je voulais travailler dans le monde du luxe sans pour autant avoir de fonction précise en tête.  Je savais qu’intégrer le Programme Grande École d’une école de commerce, me permettrait d’acquérir un large panel de compétences, de suivre des cours variés avec une approche multidisciplinaire, d’aiguiser mon projet et de découvrir les métiers.

Les oraux ont été déterminants dans mon choix de l’EDHEC. Les admisseurs m’ont fait découvrir la richesse du monde associatif et le réseau Alumni, deux points forts de notre école. C’est aussi à cette occasion que j’ai découvert qu’il existait une spécialisation en luxe en Master 2 ce qui m’a permis de me projeter dans le cursus.

 

Quelles sont les opportunités offertes par l’EDHEC dont vous avez pu profiter ? 

Je parlerai essentiellement des opportunités offertes par le Career Centre et des Alumni. C’est grâce aux événements et notamment, les LVMH days de la Luxury week que j’ai pu rencontrer plusieurs RH des Maisons du groupe LVMH puis ma future manager chez Givenchy lors de la session de networking informelle.

Le réseau Alumni de l’EDHEC est une force. Beaucoup d’anciens travaillent dans le luxe. Ils m’ont aidé à lever des doutes et m‘ont donné des conseils.     

 

Vous étiez mentorée et ambassadrice de [email protected]. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste ce programme ?

Il s’agit d’un programme initié par la Maison Christian Dior en 2017, et qui a rejoint la Coalition Mondiale pour l’Education de l’Unesco

Son objectif est de rassembler des jeunes femmes de plus de 50 pays différents pour les accompagner dans leur formation de futures leaders en mettant à disposition des cours en e-learning et pour leur partager des témoignages inspirants via des conférences notamment.

De plus, tout au long du programme nous sommes accompagnés par un/une Mentor, travaillant au sein de la Maison Christian Dior. Pour ma part j’ai eu la chance de rencontrer une ancienne EDHEC avec qui j’ai régulièrement pu échanger et qui m’a permis de rencontrer d’autres Mentees de parcours académiques différents.

Ainsi, j’ai eu la chance de rencontrer 3 fantastiques jeunes filles de l’Institut Français de la Mode avec qui j’ai pu participer au « Dream For Change Project » ayant vocation à accompagner l’émancipation des femmes.

Ce programme est donc une opportunité unique permettant notamment de découvrir certains sujets sous un angle nouveau et de rencontrer des personnes d’horizons différents avec qui je suis toujours en contact aujourd’hui.

 

Vous avez opté pour le MSc in Marketing Management en Master 2. Quels aspects du programme vous plaisaient le plus ?

J’ai particulièrement apprécié la variété des cours et plus particulièrement, les cours de Brand and Communication Management et de CRM avec un axe international. Le second semestre qui nous permet de nous spécialiser, pour moi en Luxury & Fashion, est un véritable atout sur le CV. Cette spécialisation rassure les recruteurs.

 

Dans quelles entreprises avez-vous effectué votre année d’immersion professionnelle ? 

J’ai d’abord effectué un stage chez Givenchy en tant que Global Wholesale Merchandiser & Business Analyst au niveau mondial. Il s’agissait pour moi d’analyser les performances en amont et en aval de l’arrivée des produits dans les showrooms.  J’ai ensuite intégré Louis Vuitton en tant qu’Assistante Cheffe de produit maroquinerie Femme. Mes missions englobaient notamment : le support dans la préparation des briefings des collections, la contribution à la rédaction du storytelling et de l’argumentaire de vente des nouvelles collections, le suivi des collections, la réalisation d’études de tendances et de concurrence…    

 

À quelle association avez-vous appartenu ? Quel était votre rôle ?

J’appartenais à la direction des systèmes informatiques du BDE de l’EDHEC. Nous avons notamment développé une application.

 

Vous avez intégré Céline. Quel poste occupez-vous ?

Je suis Assistante Développement / Chef de Produit Junior Maroquinerie Femme. Mes missions incluent la gestion des lignes de produit, le suivi du développement de produits et la coordination des lancements de produits.

 

Quels conseils donneriez-vous aux élèves de classes préparatoires qui devront choisir quelle école intégrer en 2022 ?

Je leur conseille de discuter le plus possible avec les admisseurs, de se renseigner sur la vie associative, qui distingue vraiment l’EDHEC des autres écoles. Les associations de l’EDHEC sont comme des micro-entreprises. Ces expériences se vendent ensuite très bien auprès des recruteurs. Je leur conseille également de s’intéresser aux destinations proposées en échange et enfin, à l’offre de doubles diplômes. Cela leur permettra de coordonner leur parcours et leurs ambitions futures.    

 

Votre expérience du PGE en 3 mots ?

Je vais vous proposer trois expressions : belles rencontres, vie associative et, réseau Alumni.

A voir également

De la filière Business Law & Management au consulting spécialisé
- 28-07-2022
Adrien Veillepeau est un jeune diplômé de la filière Business Law & Management de l...
Le cinéma éco-responsable : trouver l’équilibre entre le beau et le durable
- 26-07-2022
Jimmy Cournil, étudiant du programme Grande École et ancien président ETNA EDHEC...
L’hybridation des compétences : des profils dont le monde a besoin
- 20-07-2022
Tristan-Pierre Maury enseigne l’économie dans le cadre du PGE de l’EDHEC. Il est...
L’entrepreneuriat, une formidable source d’apprentissage
- 12-07-2022
Raphaël Macquet et Amaury Lepel Coincet ont co-fondé Zeep. Amaury nous partage son...