Menu Top

Le secteur culturel en ligne de mire

Après sa prépa’ littéraire, Floriane Bosc a opté pour le parcours Apprentissage en Master 1. Elle souhaitait intégrer le secteur culturel. Pari réussi.

Admissibilité prépas

Les oraux à l'EDHEC

En savoir plus

Written on 17 nov 2020.


 

Quel est votre parcours avant l’EDHEC ?

Après une prépa’ littéraire A/L avec une spécialisation en histoire de l’art, j’ai décidé de passer les concours des écoles de commerce. Dès mon entrée en prépa, je savais que je voulais travailler dans le secteur culturel, soit en stratégie, en recherche de fonds, en comptes-clés ou dans le marché de l’art. Étudier dans une école de commerce était donc la suite logique.

Pourquoi l’EDHEC ? 

Beaucoup de facteurs sont entrés en compte : le positionnement de l’école, toujours dans le Top 5, la richesse de sa vie associative, le choix de Masters of Science. Les oraux ont fini de me convaincre qu’intégrer l’EDHEC était le bon choix.

Comment s’est déroulée votre intégration ?

Il y a une transition à passer entre les matières littéraires et les matières plus commerciales. La capacité de travail acquise en prépa’ nous aide. Il faut avoir envie d’apprendre, persévérer. Les années à l’EDHEC passent très vite et sont intenses. Elles sont rythmées par les cours, les stages, la vie associative… L’EDHEC nous pousse à nous engager.

Vous avez choisi le parcours Apprentissage, pourquoi ?

J’ai choisi le parcours Apprentissage en Master 1, car dans le secteur culturel, l’expérience professionnelle et une bonne connaissance du milieu sont nécessaires.

Je suis chargée de mécénat à la Réunion des musées nationaux - Grand Palais.

Dans quelle association étiez-vous engagée ?

Ad’Lib, l’association qui organise le Festival Le père Noël est-il un rocker ?. J’étais en charge des relations partenaires, une expérience enrichissante et professionnalisante. J’étais en lien avec des fondations, des élus locaux…

Quels sont les faits marquants de votre parcours ?

Mon expérience associative qui a joué le rôle de révélateur de la carrière que je souhaitais poursuivre.

Mon apprentissage à la Réunion des musées nationaux - Grand Palais.

« Muséomix », un hackathon de trois jours au Palais des Beaux-Arts de Lille dédié à la création de prototypes de médiation interactifs et numériques. C’est la Professeure Guintcheva qui nous avait permis d’y participer.

Mon Summer programme à Lisbonne pour suivre un cours d’Innovation and Creativity Marketing.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants issus de khâgne comme vous ?

De saisir l’opportunité d’intégrer l’EDHEC, de persévérer, de mettre à profit notre profil littéraire en entreprise, nos compétences transversales, de se faire aider par des étudiants de prépa ECS ou de solliciter le soutien des professeurs.

A voir également

Pré-Master de l’EDHEC : entre bilan et nouveautés
- 23-06-2022
En 2021, l’année de Pré-Master avait été marquée par de nouvelles évolutions. Hager...
La filière droit de l’EDHEC ouvre les portes des plus grands cabinets d’avocats
- 22-06-2022
Diplômé de la filière Business Law & Management de l‘EDHEC en 2020, Baptiste...
PGE : de nouvelles opportunités d’échanges
- 16-06-2022
L’EDHEC étend son offre de partenariats académiques destinés aux étudiants de la...
Le MSc in Creative Business & Social Innovation de l’EDHEC : « la réponse à mes aspirations et ambitions professionnelles »
- 14-06-2022
Chargée de projets mécénat à la Fondation Rémy Cointreau, Isaure de l’Estoile partage...