Menu Top

Le PGE de l’EDHEC, un tremplin vers la fonction publique

Nadim Payan a rejoint le programme Grande École de l’EDHEC en 2017 après une classe prépa’ ECS. En MSc in Global & Sustainable Business, il nous raconte son parcours.

Concours 2021

Inscription jusqu'au 8 mars !

S'inscrire

Written on 10 fév 2021.


 

De quelle classe préparatoire êtes-vous issu ? Pourquoi avoir choisi l’EDHEC ?

J’ai suivi ma classe préparatoire ECS au Lycée Montaigne à Paris. J’ai choisi l’EDHEC pour son classement, sa proximité avec Paris et la richesse de sa vie associative. Á cette époque, l’école tissait déjà des liens avec le domaine public, qui se concrétise aujourd’hui notamment grâce au double diplôme avec Sciences Po Lille. Le club EDHEC Affaires publiques venait de naître.

 

De quelle association avez-vous été membre ?

J’ai été membre de l’association Prix de Court qui organise le Festival du cinéma européen, l’un des plus grands festivals de courts-métrages de France, et premier en Europe organisé par des étudiants. J’ai eu la chance d’en prendre la présidence pour la 35e édition. La vie associative vous donne un véritable aperçu de la vie professionnelle. C’est une expérience inégalable et mon plus beau souvenir.

 

Où s’est déroulée votre césure ?

J’ai réalisé un stage de six mois au sein du cabinet du maire de Noisy-le-Grand. C’était en pleine période des municipales. Cette expérience m’a conforté dans mon choix d’orientation professionnelle. J’espère intégrer un cabinet puis dans quelques années, éventuellement passer le concours de l’ENA par voie interne.

 

Vous êtes en Master 2, parlez-nous du MSc in Global & Sustainable Business ?

J’ai choisi le MSc in Global & Sustainable Business, car c’est celui qui cadrait le plus avec mon projet de travailler dans la fonction publique. Les savoirs que nous acquérons dans le domaine de l’environnement peuvent être transposés aussi bien en entreprise que dans le service public. Le cours sur l’immobilier en est un bon exemple. Nous avons dû travailler sur un projet de réhabilitation de La Maillerie 2, une vaste zone de reconversion industrielle qui se situe sur trois communes : Croix, Villeneuve d’Ascq et Wasquehal. Un projet qui a des implications économiques, sociales, environnementales et politiques. Mon équipe, qui a remporté le challenge, a été amené à interroger des organismes publics. Nous avions carte blanche pour proposer la stratégie et repenser cette zone. Ce projet m’a donné l’idée de mon sujet de mon mémoire de master : "L’impact des politiques publiques locales sur les projets de construction durable tertiaire immobilier en banlieue parisienne". La diversité des matières proposées par ce MSc le rend extrêmement riche. Nous sommes ravis d’avoir le Professeur Bastiaan Van der Linden comme directeur de programme.

 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui veulent intégrer l’EDHEC ?

Ne pas décrocher. Tout se joue le jour des épreuves. Les cartes sont rebattues. J’ai pour ma part beaucoup apprécié les oraux avec une mise en situation qui permettait de tester nos capacités de coopération et cooptation.

 

Trois mots pour résumer votre expérience à l’EDHEC.

La diversité des savoirs et des activités.
Les rencontres avec les professeurs, les élèves et les membres de l’administration. J’ai fait de très belles rencontres.
Et bien sûr, le cinéma, car mes deux ans à Prix de Court demeureront inoubliables.

Profil: 

A voir également

Deux étudiants du GETT se lancent dans la Tech culture
- 04-03-2021
Où en êtes-vous du parcours au sein du MiM Global Economic Transtormation &...
Les oraux, l'occasion de se démarquer
- 02-03-2021
De quel parcours êtes-vous issue ? J’ai eu un parcours assez atypique : après...
La finance durable va devenir la
- 25-02-2021
L'EDHEC est membre de la GRAFSI, Global Research Alliance for Sustainable Finance and...
Double diplôme en mathématiques : un choix exigeant, des débouchés multiples en finance de marché et gestion du risque
- 23-02-2021
Quel est votre parcours avant le programme Grande école de l’EDHEC Busness School ? J’...